1 octobre 2008

La Poudreuse et nous

Nan j'mets plus rien en ce moment.

Parce que bon, le lycée reprend, l'usure de mon esprit fertilement critique, et mon talent considérable aussi. Navrée.

Un bref résumé de la journée du mercredi, plutôt bonne, puisque rien glandé.

Dès 8h, sur le demi-pied de guerre, étant donné que j'avais une tête dans le cul incommensurable. Et puis bon, après cette lamentable gamelle en Français, plus trop motiv', mais j'ai trouvé la solution (cf. la suite).

9h, rendez vous "devant la bulle" (dxt Pierre), Delphine au taquet pour une visite ultra longue du centre-ville de Bourges. (on connait, mais on visite) (on s'est fait passer pour des touristes anglais, le pied)

Alors moi voyez vous, habitant en centre-ville, hé ben ça m'arrangeait pas de revenir au lycée. Alors à la fin, quand elle et Joan retournaient au lycée, hé béh elle m'a laisser partir, en me filant son 06 pour la prévenir que oui, j'étais toujours en vie à mon arrivé chez moi. (c'est trop kawai)

Mon Pierrot et moi-même, en avant toute pour le grenier, rencontre avec la grand-mère (et Choukrout' Woman - qui l'adore) et puis on monte dans le grenier.
Plus tard, bien motiv' pour aller se chercher des kebab. Hélas, nous y étiant prit trop tard, tout était fermé (pause déjeuner). Donc menu Pat'à'Pain (d'ailleurs sur ce coup, on s'est bien fait pigeonner). Et là, OMFG chocked, voici que voilà Montleson ! Qui, en bonne déchette avait suivit les filles de sa classe vers Pat'à'Pain - alors qu'elle les aime pas. Bref, vu qu'elle habite juste à côté, elle nous invite chez elle. Donc coup de foudre pour la petite Poukit (le chat aux neurones attrofiés par la multitudes de trucs qui se consumment dans l'apart' de Montleson), petite roulée cadeau, on retrouve quelques déchets du bahut qui squat l'apart, Mont' part en cours, Pierre et moi nous séparont. (lui pour Chloé, moi pour mon PC)

De retour chez moi, le DL de Spore a terminé, je m'y colle de suite, et suis en extase devant un jeu pareil - formidable quoi.
Et puis débarquent Meynial, avec qui on se trip' bien, comme d'hab et découverte de I-Doser (c'est ça, le truc qui sort la tête du cul) - parce que voyez vous, cette petite merveille stimule des zones de votre cerveau, recréant les sensations que vous ressentez lorsque vous prenez de la drogue, par le biais d'ultrasons. Splendide, puisque le corps n'en garde aucune trace, et que les effets les plus longs durent environs 1h. 1er test : coquaïne - très éfficace.


Cette fabuleuse découverte du XIXe siècle restera donc LE moyen pour se sortir les doigts du cul avant un cours soporifique. Merci Emy.

PS : et dans tout ça, quand est-ce qu'on révise ?

1 commentaire:

Peky. a dit…

Fais quand meme gaffe, j'suis sure que ce truc vous infiltre des vers dans le crane, qui vous bouffent la cervelle. ><